• Qui sommes-nous ?

  • Contactez-nous !

  • Notre projet au Pérou

  • Des rencontres formidables

  • C'est quoi, des compagnons ?

  • Des témoignages vidéos

  • Nos découvertes au Pérou

  • Notre camp dans le Jura

  • MERCI !

Bonjour et bienvenue sur notre site !

Nous sommes les compagnons 3ème temps du groupe St Pierre de Gradignan (33).
Vous retrouverez ici nos aventures et nos projets. Nous avons notamment réalisé un gros projet : partir au Pérou à la rencontre des enfants, en partenariat avec l'association locale Intiwawa et des scouts de notre âge. Avons-nous réussi à attiser votre curiosité ? ;) Dans ce cas, n'hésitez pas à lire nos articles !
Bonne visite !

Les compazelnuts : Marie, Morgane, Marilys et Sarah.

 

Mais, pourquoi compazelnuts ?  C'est un mélange entre "compagnons", et "hazelnuts" ("noisettes" en anglais), des petites friandises pour nos palais :)

La construction de notre équipe en vidéo

Qui sommes nous ?

Marilys2Bonjour, moi c'est Marilys et je vais sur mes 20 ans. Je suis actuellement en deuxième année de formation d'éducatrice spécialisée à Marmande. Je finis avec joie et nostalgie ma 11ème année de scoutisme.

Je suis toujours responsable budget (je suis contente de laisser le cahier de compabilité à la fin de l'année !). Les compagnons m'ont beaucoup appris, sans doute le projet solidaire au Pérou n'y est pas pour rien 🙂

Les différents projets que nous avons mené ont pu nous prouver et prouver à notre entourage qu'on en était capable. Je suis heureuse de dire que j'ai réussi à partir à l'autre bout du monde grâce au travail que nous avons toutes les 4 fourni durant un an. J'ai vécu le projet dont je rêvais depuis maintenant quelques années 😍. J'ai rencontré des personnes extraordinaires, j'ai également pu revoir mon parrain que je n'avais pas vu depuis 10 ans ! Ce voyage m'a donné envie de découvrir encore plus ! De faire des projets fous ! Ce projet m'a également conforté dans l'idée que les filles de mon équipe compagnon sont vraiment de belles personnes, et j'ai de la chance de les avoir dans ma vie 🍀. J'ai hâte de clôturer cette dernière année de scoutisme cet été ( oui nous comptons repartir !). Je suis nostalgique de toutes ces années passées dans ce mouvement qui m'a tant apporté, mais je pense que de belles choses m'attendent et je suis prête à les vivres avec mes proches et les Compazelnuts (on ne va pas se quitter comme ça !)🌵🌵🌵

 Sarah2

Je suis Sarah, et au sein de l'équipe je suis responsable documentation et vie spirituelle. J’ai 19 ans et cela fait maintenant douze ans que je fais du scoutisme et huits ans que je fais partie du groupe 1ère St-Pierre de Gradignan. Je suis actuellement inscrite en Licence d’Anthropologie et notre séjour au Pérou n’y est pas pour rien : j’ai aujourd’hui envie d´en savoir toujours plus sur l’humain, découvrir qui sont ces autres autour de moi, comment ils vivent et quelle est leur vision du monde.

Notre projet au Pérou a été, pour moi, une opportunité unique d’aller à la rencontre des autres et de découvrir la culture d’un autre pays. Ce projet m’a aussi permis de prendre confiance en moi et en mes capacités linguistiques. Durant notre séjour je me suis rendu compte que j’ai une bonne capacité d’adaptation et une immense soif de découverte.

Le parcours compagnon m’a beaucoup appris. Une expérience inoubliable et un rêve accompli ! 

 

 

Morgane2 

Je m'appelle Morgane j'ai 19 ans et je suis en prépa à Marseille pour intégrer une école de psychomotricité. Je fais du scoutisme depuis 14 ans ce qui m'a beaucoup appris dans la vie de tous les jours et sur moi même.

Durant ces années compagnons, j'étais responsable santé. Lorsque que j'ai rejoins cette équipe il y a 3 ans j'avais de multiples projets plein la tête, tous plus fous les uns que les autres. Depuis les farandoles (les farfadets) j'ai vu chaque année des compagnons partir à l'étranger pour leur projet solidaire. En rêvant d'être un jour à leur place.

Cet été, j'ai eu l'opportunité de réaliser ce rêve en m'appuyant sur mes nombreuses années scoutes et sur ma super équipe de compa pour partir à la découverte du Pérou et réaliser ce merveilleux projet inoubliable. Ces différentes aventures réalisées au court de ces 3 ans m'ont montré que rien n'est impossible quand on s'en donne les moyens.

 

Marie2

 

 

Je suis Marie, j’ai 19 ans et je suis étudiante en deuxième année à Sciences Po Bordeaux. Je suis scoute depuis maintenant 12 ans ⚜️, et ces années formidables m’ont tant apporté dans ma vie qu’il serait difficile de décrire tous les bénéfices que j’en ai tiré ! Au sein de l'équipe, je suis responsable matériel, communication et intendance.

Être compagnon au sein des Compazelnuts est une aventure formidable 🤩. Ce fut une chance, une occasion unique de pouvoir construire un projet d’équipe de A à Z. Nous avons pu accomplir nos rêves, et même au delà de nos espérances. Je voulais devenir actrice de mon monde, après l’avoir observé et apprivoisé pendant tant d’années. Je me suis investie entièrement pour notre projet au Pérou, et j'ai bien fait, car cela m'a apporté énormément,  j'en ressort grandie, avec une autre vision sur le voyage, sur les rencontres, sur la solidarité et le partage 🤝. Cette aventure scoute a été plus qu'extraordinaire, et aurait été différente sans Marilys, Sarah et Morgane, les meilleures compa du monde et bien sûr tous les autres acteurs du projet 🥰. Alors bien sûr que cette merveilleuse expérience m'incite à m'engager dans le monde. Je veux me servir de tout ce que j'ai appris et acquis de mes années compagnons.

Je prfre lherbe aux dchets merciPour ce camp, nous avons décidé de limiter nos déchets, et principalement les déchets en plastique, pour minimiser notre impact sur notre planête. Pendant un camp scout, les déchets principaux sont ceux de la nourritre (environ 90%) puis ceux de l'hygiène et de la santé (10% restants).

Ainsi, pour l'hygiène, nous avons utilisé des shampoings secs et savons faits maison, écologiques et biodégradables (fabriqués par la mère de Marie) ainsi que le savon de marseille pour la lessive. Non seulement nous n'avions aucun emballage à jeter maisen plus, cela nous évitait de jeter dans la nature des produits nocifs pour les plantes et pour les vaches qui mangent ces plantes contaminées par le produit.

Pour ce qui est de la nourrriture, c'était plus compliqué ! En effet, pratiquement tous les produits que nous trouvons habituellement en supermarchés sont emballés ! Nous avons décidé de n'acheter que ceux qui pouvaient se recycler, à savoir les boîtes de conserves, les emballages en carton, et les boites en plastique. Quant aux déchets biodégradables (épluchures, oeufs,...), nous les compostions ou les donnions aux poules. Nous les achetionsla plupart de nos fruits et légumes au marché, et sinon ceux en vrac au supermarché de Mouthe. Enfin, nous nous sommes munies de boîtes tupperware que les commerçants remplissaient de viandes et fromages que nous voulions leur acheter.

 

Résultat : en deux semaines et demi de camp, nos déchets non recyclables avaient un volume équivalent à celui d'un ballon de football ! Notre "poubelle noire" ne contenait que quelques bout de plastique de la pharmacie (pensements, compresses,...) et surtout le papier aluminium de notre repas trapeur, trop sale pour le mettre dans la poubelle recyclable ; ce fut notre seul écart. Pour remplacer les bonbons suremballés de plastique, nous avons même fait nos bonbons en caramel, et un coulis de fraises des bois...

taille poubellemarch

Bien qu'au premier abord, la décision de minimiser les déchets alimentaires semble impossible et trop restrictive, ce projet nous a poussé à manger sainement, équilibré et avec des produits locaux. Cela ne nous a pas empêché de nous régaler, bien au contraire ! La phrase "Manger, c'est voter" prend tout son sens.

Si cette démarche éco-citoyenne vous interesse, n'hésitez pas à vous lancer, et pour vous aider, la "Famille Zéro Déchet" a créé un site et a écrit un livre avec plein d'astuces et de conseils motivants ; nous vous le recommandons vivement. Ce n'est pas parce-qu'on ne peut pas tout faire, qu'il ne faut rien faire ! De simples gestes peuvent être tellement bénéfiques pour notre planète que ce serait dommage de s'en priver.