être compagnon png

La branche Compagnons (17-21 ans) est la dernière tranche d’âge proposée aux jeunes chez les Scouts et Guides de France. On l'appelle aussi branche aînée.En chemise verte, ils vont chercher à comprendre le monde qui les entoure et à agir pour le rendre un peu meilleur. La route empruntée par chacun l’invite à vivre des expériences qui l’amèneront à construire sa vie adulte.

  • Les membres d'une équipe compagnons réalisent eux-même leur projet

Bien que des adultes plus agés, les "accompagnateurs compagnons" soient présents (le nôtres sont Matthieu et Claire Sandrolini), leur aide n'est que ponctuelle (ils sont là pour nous écouter et nous aider à avancer), ils ne partent pas en camp avec les jeunes. Les projets se vivent en équipe uniquement. Compagnon, c’est d’abord un mot qui désigne « celui avec qui on partage le pain ». C’est également celui ou celle avec qui on va prendre la route, pour faire un bout de chemin ensemble.

  • La pédagogie est basée sur trois temps :

- Le premier concerne la fondation de l'équipe. Après s'être engagé au sein de son équipe, de son groupe et des Scouts et Guides de France en général lors de la promesse, il s'agit de réaliser un ou plusieurs projets appellés "expériments courts". Ils permettent aux membres de l'équipe de mieux se connaître, d'apprendre à fonctionner ensemble. Nous, l'équipe des compazelnuts avont réalisé 3 expériments courts : 2 pendant l'année, l'un consistant à créer et animer une prière de Taizé à Gradignan, et l'autre à organiser une chasse aux trésors pour des enfants en partenariat avec une association qui récolte des fons pour des enfants malades. Le troisième expériment court s'est déroulé pendant notre camp d'été de deux semaines où nous sommes parties dans un châlet du Jura s'occuper des vaches et des paturages.

- Après avoir passé ce "cap de la fondation", les compagnons entrent alors en deuxième phase au cours de laquelle ils prennent le large. Il s'agit alors pour eux de réaliser un projet "riche" : l'expériment long. Riche en rencontre, en dépaysement, en apprentissage, en amitié... Il se construit tout au long d'une année en général pendant laquelle il faut trouver un partenaire (en général une association) avec lequel on construit ensemble le projet d'un mois.

- Puis, une relecture de ce projet, et le passage du "cap des appels", où les compagnons sont invités à vivre leur projet personnel, ils entrent dans le troisième temps, un "temps de témoignage". Ils achèvent alors pratiquement leur aventure scoute (en tant que jeune) et sont invités à réaliser un engagement : au sein d'une asociation ou bien des Scouts et Guides de France (en devenant chef par exemple).

Aux scouts nous utilisons un langage particulier. Les "non-scouts" peuvent vite être perdus, donc pour éviter cela, nous allons vous éclairer sur la notion d'expériment, qui est le nom donné aux projets des compagnons

Il existe deux types d'expériments : les expériments courts qui se font pendant le premier temps (première année) et l'expériment long qui est préparé et réalisé durant le second temps (deuxième année).

Un expériment va au-delà du simple projet. Il se construit autour de 4 axes :

 

 

- Agir avec un partenaire (que ce soit une association ou une institution locale engagée dans une cause). En prenant part aux activités du domaine d'action du partenaire, que ce soit à l'étranger ou en France, cela permet aux compagnons de donner et recevoir, et ainsi de vivre la réciprocité d'adultes à adultes.

- Vie d’équipe : on n'est pas compagnon tout seul. Charte, conseils d’équipe, répartition des rôles, prises de décisions communes, évaluation et vie spirituelle sont les moyens de nourrir et consolider notre vie d’équipe.

- Aller à la rencontre, sortir de soi, de ce que l’on connaît pour rencontrer tous ces anonymes, voisins, étrangers et prendre avec eux le temps de vrais moments d’échange pour mieux connaître leur vie, leurs passions, leurs engagements...

- Progression personnelle : L’expériment permet de faire grandir chacun des membres de l’équipe par l’acquisition de connaissances et par le développement de nouvelles compétences. A travers la rencontre de l’autre et la diversité du monde, c’est une façon d’apprendre à se connaître soi-même et découvrir ses propres richesses. Les compagnons posent petit à petit les pierres qui construiront les bases de leurs vie d’adulte.

source: https://compagnons.sgdf.fr/